UA-70971668-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coeur

  • Un calice gravé dans la pierre (Perros-Guirec)

    PERROS3.jpg

     

    On trouve sur la colonne d'une croix dans l'enclos paroissial de l'église Saint-Jacques de Perros-Guirec ce motif, un peu effacé et taché aujourd'hui, où l'on peut reconnaître de bas en haut un calice surmonté d'une croix (remarquons que la partie haute du calice ayant la forme d'un cœur, cela forme aussi un Sacré-Cœur). On semble distinguer aussi au-dessus une forme carrée puis une forme ronde difficiles à interpréter. 

  • Porter les yeux au milieu du coeur

    LE CHEMIN DES CIEUX.jpg

     

    Celui qui porte toujours les yeux au milieu de son cœur trouvera facilement le chemin des cieux.

  • Le Coeur crucifié et percé par la lance de l'église de Taverny (95)

    L'église de Taverny, de style gothique, fut construite dans la première moitié du 13e siècle par les puissants seigneurs de Montmorency, dont le blason portait seize alérions d'azur sur fond or. L'édifice est placé sous le double patronage de Notre-Dame et de saint Barthélémy.

    Vue extérieure.JPG

    Un magnifique retable de la Renaissance, sans doute offert par le duc Anne de Montmorency, connétable de François Ier, orne le chœur depuis la seconde moitié du 16e siècle. Un triptyque peint occupe le centre du retable. 

    Retable - triptyque 1.JPG

    Retable - triptyque 2.JPG

    Retable - triptyque 3.JPG

    Une frise sculptée présente par ailleurs divers emblèmes. On peut ainsi remarquer à gauche trois croissants de lune entrelacés, correspondant à l'emblème du roi Henri II (1547-1559), ainsi qu'un H et un C entrelacés (respectivement pour Henri II et Catherine de Médicis) et la colonne où le Christ fut flagellé.

    Retable - frise gauche - croissants 2.JPG 

    Retable - frise gauche - HC.JPG

     A droite, on trouve la Face du Christ sur le suaire, le Coeur transpercé par la lance sur la croix au croisement des deux branches, avec 3 clous ainsi qu'une tête de mort au pied de la croix (cette représentation avait été reproduite sous forme de bois gravé par Louis Charbonneau-Lassay), et un phénix entre deux épées couronnées dressées vers le haut. 

    Retable -frise droite - suaire.JPG

    Retable - frise droite - coeur.JPG

    On peut encore remarquer le blason des Montmorency et, au sommet central, ce qui semble être un cœur au centre d'un entrelacs pouvant faire penser à la couronne d'épines. 

    Retable -blason.JPG

    Retable - haut - coeur.JPG

    On trouve aussi dans l'église un grand tabernacle de bois peint réalisé au 17e siècle sous le règne de Louis XIII.  

    Taverny, Montmorency, Saint Barthélémy

    Enfin il faut signaler l'existence d'un magnifique grand crucifix en bois (fin 14e - début 15e siècle). Des fleurs de lys royales, or sur fond azur, sont peintes sur le crucifix et aux extrémités on trouve quatre cartouches tréflés où est représenté le Tétramorphe : en bas, le boeuf ailé de saint Luc ; à  gauche, l'aigle de saint Jean ; à  droite, le lion de saint Marc ; en haut, l'ange de saint Matthieu.  

    taverny,montmorency,saint barthélémy 

    taverny,montmorency,saint barthélémy 

    taverny,montmorency,saint barthélémy 

    taverny,montmorency,saint barthélémy

    taverny,montmorency,saint barthélémy

    Notice sur l'église de Taverny par M. E. Lefèvre-Pontalis : 

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k356891/f59.image.

    Association Culturelle Notre-Dame de Taverny :

    https://acndt.wordpress.com.

    Archives Départementales du Val d'Oise :

    http://archives.valdoise.fr/documents-du-mois/document-le-retable-majeur-de-l-eglise-notre-dame-de-taverny-xvie-siecle-quand-les-archives-documentent-l-architecture-5/n:229